Vacances sans appareil photo

Il y a quelque mois, nous sommes partis en vacances en famille. De temps en temps, nous aimons nous retrouver rien qu’à quatre. Nous créons alors une sorte de bulle protectrice, loin de notre vie trépidante. Le rythme y est plus lent et nous prenons le temps de nous découvrir à nouveau.

Et pour la première fois, je n’ai pas pris mon matériel photo, car je ne veux pas leur imposer mes absences prolongées (lever tôt, sieste, coucher tard). Je ne pars pas pour ça d’ailleurs.

Mais quelle ne fut pas ma surprise dès notre arrivée. L’endroit est idyllique, le cottage est situé au bord d’un lac, en face d’une petite ile. La lumière y est superbe. Plus tard dans le séjour, nous aurons même une superbe brume matinale.

Je repère sur l’eau des Foulques macroules, canards, cygnes. Dans les arbres, je crois discerner un pivert, un rouge-gorge.

Et à quelques mètres de moi, un ragondin intéressé grignote tranquillement des brins d’herbe en feignant de ne pas me voir – tant que je ne m’approche pas de trop près –.

N’ayant que mon Smartphone sous la main la qualité des prises de vues s’en ressent, mais je n’ai pas pu résister à garder quelques souvenirs. (Nous noterons d’ailleurs la profondeur de champ réduite de la photo précédente issue de mon Smartphone à double capteur ; il ne s’en sort pas trop mal.)